Chez Mabel Zazou

05 juillet 2017

Mon discobole

Après cette parenthèse éprouvante, la vie reprend son cours. J'ai aménagé en septembre dans un petit appartement, que j'ai meublé petit à petit avec des objets de récup. Alors j'ai pas mal d'articles en retard.

Je commence par une petite bidouille toute simple : j'avais acheté une petite reproduction du Discobole pour 1 euro dans un vide-grenier. Trop classique. Quelques coups de feutre et voilà un Discobole plus à mon gout.

Mon Discobole est pudique alors il a mis un slip rayé.

Discobole4

Discobole5

Mon Discobole est allé chez le coiffeur faire une couleur parce qu'il le vaut bien.

Discobole3

Mon Discobole a poussé le raffinement jusqu'à assortir son disque avec son environnement : ma chambre, toute en rouge et en formes rondes.

Discobole2

Maintenant, j'ai un bel éphèbe vraiment pas chiant dans ma chambre.

Discobole1

Posté par Mabel Zazou à 21:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


24 juin 2017

Contre le cancer : la diète

Voici le dernier article sur la lutte contre le cancer. Après avoir vu ce qu'on peut faire dans la tête et dans l'assiette, puis les bienfaits des aliments de compèt, je vais maintenant aborder quelques régimes.

Le principe est simple : la cellule cancéreuse est très gourmande en sucre donc on va l'affamer et supprimant le sucre de l'alimentation.

Le premier régime que j'ai voulu essayer consiste à ne manger que des fruits et légumes crus. C'est celui que prône Chris, qui a vaincu un cancer, sur son site Chris beat cancer. Il y a sur ce site de nombreux témoignages de personnes ayant survécu au cancer grâce à ce type de régimes. Parmi eux, Megan Sherow, une jeune fan de bananes, qui a eu une tumeur au cerveau à l'âge de 13 ans et est en pleine forme depuis.

Le jour où j'ai appris l'existence de ce régime, je suis allée au marché bio faire le plein de fruits et légumes. Puis j'ai préparé un taboulé de chou-fleur, un grand plat de crudités et une salade de fruits. À mon grand désespoir, Yann n'a rien voulu goûter, a sorti une bouteille de Yop du frigo et l'a bue. Pourtant, ce genre de menu n'était pas inédit chez nous : le taboulé et les crudités étaient la nourriture de base en été, surtout quand nous partions en camping-car, où je ne faisais pas de la grande cuisine.

Quelques semaines plus tard, j'ai pris connaissance d'un autre régime : le régime cétogène. Celui-ci est utilisé depuis plus de 90 ans pour lutter contre certaines maladies du cerveau, comme l'épilepsie, Alzheimer ou Parkinson. Ce régime est très pauvre en glucides et très riche en graisses. Toutes les graisses sont permises, particulièrement l'huile de coco. Le corps va puiser son énergie dans les tissus graisseux, le foie va transformer ces graisses en corps cétoniques. Malheureusement, il était trop tard quand j'ai voulu commencer ce régime. Yann s'est éteint quelques jours après.

Quand on dit « diète », on pense aussi au jeûne. Il est de plus en plus populaire et à juste raison car, bien pratiqué, il est très bon pour la santé. Il est notamment utilisé dans certaines cliniques de lutte contre le cancer en Russie et en Allemagne. Il peut augmenter l'efficacité des chimiothérapies.

Il existe d'autres régimes, comme le régime Kousmine et la crème Budwig, à base de graines de lin et de fromage blanc, mais je n'ai pas approfondi la question.

Plus d'un an pour écrire 5 articles très succints. Ca a été très laborieux mais je suis enfin arrivée au bout de la mission que je m'étais donnée, même si ce n'est pas à la hauteur de mes ambitions au départ. Je vais maintenant retourner à des articles beaucoup plus légers.

Posté par Mabel Zazou à 21:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2017

Contre le cancer : les aliments de compèt

Voici un nouvel épisode de la série « Contre le cancer ». Après « Dans la tête » et « Dans l'assiette », on continue avec « Les aliments de compèt ». Je les appelle ainsi pour la rime mais on les appelle en général super-aliments. Ils ont des super pouvoirs : anti-oxydants, anti-inflammatoires, certains stimulent le système immunitaire, d'autres inhibent la croissance et la prolifération des cellules cancéreuses, voire les tuent.

En voici quelques uns en vrac :

Super2

Lui, c'est Super Brocoli. C'est un super-légume, tout comme ses amis de la famille des brassicacées ou crucifères : Choux-fleurs, choux de Bruxelles, choux frisés ou Kale ...

Il a aussi plein d'amis qui viennent des quatre coins du Monde.

D'Asie, nous vient le curcuma : Des études ont montré que c'était l'un des super-aliments les plus efficaces. Mais malheureusement, il est très mal absorbé par l'organisme. Pour augmenter les chances qu'il passe dans le sang, on conseille de le mélanger avec du poivre noir. Mais le poivre noir augmenterait la porosité de la paroi de l'intestin, qui peut alors laisser passer des nutriments indésirables. Il vaudrait mieux utiliser le curcuma dans des plats cuits avec de la matière grasse. 

Autre bémol : la curcumine peut interagir avec certaines chimios et en diminuer les effets.

Super1

J'en mets un peu à toutes les sauces et je vais même jusqu'à en boire : le lait doré (golden milk) est devenu une de mes boissons préférées. Je le prépare avec du lait végétal auquel j'ajoute curcuma, poivre noir, gingembre et cannelle. Ça a l'air bizarre au premier abord mais c'est délicieux.

 Super3

Les baies de Goji viennent aussi d'Asie. Pour plus d'efficacité, en prendre une poignée le matin à jeun et bien la mâcher.

Après un dernier ami asiatique, le champignon shitaké, en voici un qui vient d'Amérique du Sud :

Le lapacho, l'arbre sacré des Andes, dont on utilise l'écorce pour préparer des infusions.

Partons maintenant pour l'Afrique du Sud, où j'encenserai le boswellia. Le boswellia est aussi appelé arbre à encens car l'encens est la résine tirée de cet arbre. On peut prendre des extraits sous forme de gélule. On peut aussi appliquer de l'huile essentielle d'encens sur la peau à l'endroit de la tumeur. Dans le cas d'une tumeur au cerveau, l'huile essentielle ne passe pas la barrière de la boite crânienne. C'est pourquoi je l'appliquais sur la plante des pieds de Yann.

N'oublions pas les océans, qui nous fournissent les algues spirulines.

Voilà un petit article très succint, qui donne juste quelques pistes que vous pouvez approfondir en faisant quelques recherches : Internet, livres et revues orientées naturopathie, herboristeries ... Il existe d'autres super-aliments mais ce sont ceux que nous avons essayés. J'aurais pu citer aussi les aliments fermentés, les graines germées ...

Posté par Mabel Zazou à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2017

Bonne année

Bonne année 2017 !

Voeux2017

Je partage ces pilules magiques, offertes par Miss Zazou.

Choisisssez celle(s) que vous voulez : santé, argent, amour ...

Posté par Mabel Zazou à 18:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2016

Contre le cancer : dans l'assiette

hippocrate

Je continue la publication de mes articles contre le cancer à un rythme effréné.
Nouvelle vie, nouvel appart, nouveau collège, nouveaux programmes ... Il n'y a que la procrastination que ne change pas.

DSCN8794

Lundi dernier, Yann aurait eu 15 ans. Comme dans la série Weeds, le jour de son anniversaire, j'ai  mangé un repas comme il les aimait : de la brioche industrielle trempée dans du lait, son alimentation de base, il aurait pu se nourrir exclusivement de ça. Il y avait aussi un donut de supermarché, une des rares "pâtisseries" qu'il mangeait. J'aurais pu ajouter un hamburger et j'aurais eu un petit échantillon des aliments à fuir.

Alors qu'est-ce qu'il faut manger ?

Si on écoutait tout le monde, on ne mangerait que des haricots verts bio fraichement cueillis dans le jardin d'à côté. Je ne suis ni médecin ni nutritionniste mais voici juste une synthèse de ce que j'ai lu ici et là sur les bases d'une alimentation saine, qui aiderait à rester en bonne santé et à nous protéger des maladies de civilisation, comme le cancer mais aussi les maladies cardio-vasculaires et neuro-dégénératives.
Une alimentation saine apporte les bons nutriments, permet de lutter contre l'oxydation et l'inflammation des cellules et ne fait pas grossir.
Les ennemis numéro 1 sont :
- le sucre ou plus précisément les aliments à index glycémique élevé
- les aliments industriels
- les polluants : pesticides, métaux lourds
- le mauvais ratio oméga 6/oméga 3

En clair, quels sont les aliments à privilégier et quels sont ceux qu'on doit éviter ?

Les fruits et les légumes bio doivent être les aliments de base. Bien sûr, les fruits sont  sucrés mais ils contiennent du fructose, qui est un bon sucre quand il n'est pas transformé. Ils doivent être consommés de préférence crus ou cuits par une cuisson douce.
La grande mode est au "juicing" : on voit partout des cocktails de fruits et légumes improbables, préparés avec un extracteur de jus hors de prix. Certes ils permettent d'avoir des nutriments directement assimilables. Mais pour ma part, je ne m'y suis pas encore mise. Je trouve que cela nous prive des fibres, qui ont un rôle essentiel : Non seulement elles facilitent le transit mais aussi elle peuvent bloquer l'assimilation de polluants très dangereux.

Parmi les légumes, les crucifères (choux-fleurs, brocolis, choux kale ...) sont particulièrement intéressants : ils auraient entre autres des propriétés anti-cancer.

Les légumineuses permettent un apport de protéines non négligeable : lentilles, haricots blancs, rouges ...

Et les céréales ? Le blé actuel, issu de nombreuses sélections, n'a plus aucune valeur nutritionnelle, son index glycémique est beaucoup trop élevé, sans parler du gluten. Les aliments à base de farine blanche de blé sont à proscrire. On peut le remplacer par du blé complet, du blé kamut, de l'épeautre, du sarrasin ...

Passons maintenant au monde animal.

DSCN8796

C'est là que le ratio omega 6/omega 3 intervient. Là encore, notre alimentation a beaucoup changé ces 50 dernières années et l'apport en oméga 6 (les mauvaises graisses) a considérablement augmenté, au détriment des oméga 3 (les bonnes graisses).
Pourquoi ? Essentiellement parce que la nourriture de nos animaux d'élevage a changé. Il y a 50 ans, nos vaches et moutons gambadaient gaiement dans les pâturages verdoyants en broutant de la bonne herbe. L'hiver, au chaud dans les étables, ils avaient droit à des graines de lin. Cette alimentation était riche en oméga 3 et pauvre en oméga 6. Maintenant, le bétail reste la plupart du temps dans des bâtiments, au régime maïs et soja : le ratio s'est inversé.
Et par conséquent le ratio s'est aussi inversé dans la composition de leur viande mais également dans celle des oeufs et du lait. Donc, si on veut manger ces produits, il faut vérifier l'alimentation des animaux dont ils sont issus.

On doit donc privilégier les omega 3, qu'on trouve dans des aliments tels que :
- Les poissons gras : maquereaux, sardines, harengs ... Le saumon serait intéressant s'il n'était pas aussi pollué.
- Les huiles végétales : de colza, de lin et dans une moindre mesure d'olive.
- Les fruits à coques : noix, noisettes, amandes, noix du Brésil ...

Et quels bons breuvages pour rincer tout ça ?

DSCN8811

Pas de sodas bien sûr, pas de boissons industrielles. Juste de l'eau, des infusions, du thé (de préférence vert), du vin rouge avec modération.

Voilà pour moi les bases d'une alimentation saine. A suivre, dans ... un certain temps, d'autres articles plus centrés sur l'alimentation anti-cancer.

Posté par Mabel Zazou à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 septembre 2016

Ma grande fille a 18 ans

Anniv1

Ma grande fille a 18 ans. Finies les princesses.

Ma grande fille a 18 ans. Fini le coloriage.

Ma grande fille a 18 ans. Fini One Direction.

Vraiment fini One Direction ?

Anniv2

Ma grande fille a 18 ans. Elle cuisine toute seule.

Ma grande fille a 18 ans. Elle voyage.

Ma grande fille a 18 ans. Elle travaille.

Ma grande fille a 18 ans. Mais elle est toujours la bienvenue chez sa mamane.

Anniv3

Ma grande fille a 18 ans. Ca se fête !

Eh oui, comme vous l'aurez compris, Miss Zazou a fêté ses 18 ans. Et elle a bien grandi. Maintenant étudiante en BTS en alternance, elle gère sa vie de façon très autonome.

En plein déménagement, je lui ai préparé une petite surprise à l'arrache avec les moyens du bord. Pas de joli papier pour écrire les petits mots. Un petit tour chez Noz pour trouver quelques petits cadeaux, que j'ai emballés dans un rideau de chez Emmaüs. Je n'ai même pas eu le temps de lui coudre la housse qu'elle m'avait demandée pour son ordinateur.

Elle est autonome mais on va continuer à partager des moments mère-fille et à voyager ensemble.

Bon anniversaire ma grande fille.

Posté par Mabel Zazou à 21:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

01 août 2016

Contre le cancer : dans la tête

Le cancer peut être causé par différents facteurs, sur lesquels on peut plus ou moins agir : génétique, environnement, nourriture, mental … Aujourd'hui, je vais m'intéresser au point de vue mental, psychologique, psychique, émotionnel et un poil spirituel, bref à tout ce qui se passe dans la tête.

LA MALADIE, LE MAL A DIT

La maladie survient pour nous révéler qu'il y a quelque chose à modifier dans notre vie. D'après David Servan-Schreiber, l'origine serait une blessure d'enfance, dont on a gardé enfouies des émotions douloureuses, qui serait réactivée par une situation similaire à l'âge adulte. Lui-même avait été retiré dès sa naissance à sa mère très jeune pour être confié à une pouponnière.

La maladie nous dit qu'il faut changer notre vie. Du point de vue mental, une des règles de base est de privilégier les émotions positives et le bien-être et de limiter au maximum les émotions négatives et le stress. Facile à dire … Quelques pistes.

RIRE

« Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde. » Proverbe irlandais

rire

Une des activités préférées de Yann était de regarder des vidéos sur Youtube. Il pouvait y passer des heures et je l'entendais rire tout seul dans sa chambre. Il partageait parfois ces bons moments avec sa grande sœur ou un copain. Il avait beaucoup d'humour et il a gardé cet humour jusqu'au bout, jusqu'à faire « rire aux éclats son grand cousin Rémi qui venait pourtant lui dire au revoir », comme l'a souligné son cousin Simon lors de ses obsèques.

PLEURER

« Je cache mes larmes derrière un grand sourire. » Yann

Pleurer est important pour évacuer les émotions négatives. Tout le monde n'en est pas capable et souvent, les enfants atteints de maladies graves prennent beaucoup sur eux pour préserver leur entourage. C'était le cas pour Yann : Je ne l'ai jamais vu pleurer tout au long de sa maladie. Il ne s'y autorisait pas et ce n'est que dans ses derniers jours qu'il m'a demandé : « Est-ce que je peux pleurer ? »

PARLER

De même que pleurer, il faut pouvoir parler de sa maladie, exprimer ses émotions et se confier.

Là encore, Yann n'y arrivait pas, ni avec sa famille, ni avec les médecins, auxquels il ne posait aucune question, et il a toujours refusé de voir un psychologue.

BIEN S'ENTOURER

Il faut s'entourer de personnes positives, gaies et dynamiques et prendre du recul avec les personnes négatives.

FAIRE DES CÂLINS

Quoi de mieux qu'un câlin pour partager son amour et son énergie ?

DSCN8194

Tout comme rire, faire des câlins libère de l'ocytocine, l'hormone du bonheur, qui engendre une sensation de bien-être.

Là, par contre, Yann était très demandeur. Il avait fait ce panneau « Free hugs » (Câlins gratuits) pour proposer ses câlins lors d'un Game Show. Dès qu'il me sollicitait, autant que possible, je laissais tomber ce que j'étais en train de faire pour lui faire un gros câlin.

MÉDITER

« Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire. » Saint François de Sales

Mediter

La méditation est un autre moyen de lutter contre le stress. La forme la plus populaire, la méditation de pleine conscience, a été créée par John Kabat-Zinn. Eline Snel et Jeanne Siaud-Facchin l'ont popularisée en Europe en éditant des ouvrages adaptés aux ados.

.DSCN8193

Pour ma part, je pratique depuis quelques jours la méditation de metta-bhavana ou méditation de bienveillance, qui répond mieux à mon besoin actuel. J'en reparlerai plus tard.

VISUALISER

« L'imagination est plus importante que la connaissance. » Albert Einstein

La visualisation est un exercice proche de la méditation. C'est un outil très puissant que le psychanalyste Guy Corneau a utilisé quotidiennement dans sa lutte contre le cancer. Il met à notre disposition l'enregistrement qu'il a créé pour cela : Dialogue avec les cellules

AVOIR UNE ACTIVITÉ CRÉATIVE

Tout le monde peut avoir une activité créative. Pas besoin d'être un virtuose ou un Picasso. Yann n'avait pas la fibre artistique, c'était plutôt un technicien. Il avait parfois des lubies : il lui prenait l'envie de fabriquer quelque chose et il y passait des heures. Par exemple, il était allé dans un bois avec sa tatie couper un bâton de noisetier, qu'il avait longuement travaillé pour en faire un arc. Il pouvait aussi passer des heures avec ses Légo ou à se créer un monde sur Minecraft.

DSCN8196

PROFITER DE CHAQUE MOMENT

« Carpe diem » Keen V (Si si, c'est de lui)

Pour profiter d'une vie qui peut-être sera plus courte que prévu, faut-il en changer radicalement, tout abandonner, partir pour un grand voyage par exemple ? Ce n'est pas l'option que nous avons choisie. Nous avons choisi d'essayer de garder une vie la plus normale possible, que Yann continue à aller au collège autant que possible. Mais pour la radiothérapie, nous devions aller à Bordeaux, à 200 kilomètres de chez nous. Alors, nous y allions en camping-car, Yann et moi. C'était un peu comme des vacances, on faisait du tourisme à Bordeaux et aux alentours. Et je faisais travailler Yann grâce à sa super camarade de classe Laurie, qui nous faisait des photocopies de ses cours chaque semaine. Et l'été suivant, le camping-car a repris du service comme chaque été, pour un beau voyage en Ecosse.

Nous avons essayé de savourer les petits bonheurs de la vie. C'est un peu pour ça que j'avais instauré la confiture de bons souvenirs.

ET DIEU DANS TOUT ÇA ?

« Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas. » André Malraux

En ces temps tourmentés, je ne m'étendrai pas sur l'importance de la religion. Et pourtant, elle est essentielle. Alors, à chacun de trouver son dieu, son être suprême, son Grand Être universel ou quel que soit le nom qu'on lui donne et à chacun de trouver sa façon d'entrer en contact avec lui.

Il y a quelques jours, je suis tombée à la médiathèque sur un livre qui m'a donné un nouvel éclairage à ce sujet : "Cancer - Mon chemin de guérison" de Françoise Gérard. Celle-ci témoigne de sa guérison d'un cancer du sein en phase terminale. Comme David Servan-Schreiber, elle l'attribue à une blessure d'enfance, son père l'ayant maltraitée. Elle donne quelques règles de vie proches de celles que j'ai données plus haut, en particulier la visualisation. Mais c'est l'aspect spirituel qui est la clé pour elle.

Posté par Mabel Zazou à 23:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juillet 2016

Interlude

La vie continue. Miss Zazou a eu son bac et va bientôt voler de ses propres ailes. En attendant, je joue encore les mamans poules en l'accompagnant avec son amoureux à Marmande pour son premier festival, Garorock. J'en ai profité pour me balader dans la ville. J'ai juste eu le temps de prendre quelques photos de la rue principale et ses alentours avant que ma carte mémoire ne me lâche.

Marmande1

Marmande2

Et j'ai intercepté un camion de livres avant qu'une bibliothèque ne les envoie au pilon.

Dont ceux-ci qui vont alimenter mes articles.

DSCN8170

Et ces poussins de Claude Ponti que Petit Zazou adorait quand il était en maternelle.

DSCN8171

Posté par Mabel Zazou à 22:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2016

Contre le cancer : s'informer

Voici le premier message d'une série qui présentera ce que j'ai appris durant la maladie de mon fils Yann sur les moyens de lutter contre le cancer.

Quand on doit se battre contre un ennemi, il faut s'informer sur celui-ci et sur les armes dont on dispose pour ce combat. Dans le cas du cancer, on connait tous les armes de la médecine classique mais on connait beaucoup moins les solutions alternatives.

Ne comptez pas sur les médecins pour vous informer sur celles-ci. Nous avons vu 3 oncologues différents et ils ne juraient que par le trio opération, radiothérapie, chimiothérapie, avec un poil d'immunothérapie quand le reste ne marche plus. Certains disent que les oncologues sont à la solde des labos. Je crois plutôt qu'ils n'ont pas le temps de s'informer en dehors des revues médicales et des séminaires issus de ces labos.

Dans les premiers temps de la maladie de Yann, j'ai fait confiance à la médecine classique : elle donnait de bons résultats et il la supportait très bien. J'avais bien entendu parler des livres de David Servan-Schreiber mais à quoi bon m'y intéresser puisqu'il était lui-même mort du cancer ? Ce que je ne savais pas, c'est qu'il avait survécu 20 ans jusqu'à une récidive survenue sans doute parce qu'il s'était épuisé à parcourir le monde pour y donner des conférences.

J'avais fait quelques recherches mais ce que je lisais était tellement déprimant que j'avais vite abandonné. Si c'est votre cas, faites appel à une personne de votre entourage qui ne sélectionnera que le positif.

Ce n'est que lors de la récidive en novembre 2015, qui ne nous laissait que peu d'espoir, que j'ai commencé à m'informer plus sérieusement. Je me suis décidée à lire les livres de David Servan-Schreiber : « Anticancer » et « On peut se dire au-revoir plusieurs fois ». J'ai aussi lu ceux d'un autre psychiatre qui a eu lui aussi un cancer mais est toujours vivant : Guy Corneau.

Je me suis aussi documentée sur des sites Internet comme :

Dans les prochains messages, je présenterai ce que j'en ai retiré.

 

Posté par Mabel Zazou à 11:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2016

Yann

Dans la vraie vie, Petit Zazou s'appelait Yann. C'était mon poussin, le Kikouyou de son papa, le petit Chichu de sa grande soeur, le Mowgli de sa tatie.

Aujourd'hui, il aurait tout juste 14 ans et demi. Il s'apprêterait à passer le brevet. Mais le destin en a décidé autrement. Il nous a quittés le 16 avril, après plus de 2 ans de lutte contre une tumeur au cerveau.

Yann

Nous n'avons rien pu faire contre cet ennemi redoutable mais, ces derniers mois, j'ai beaucoup appris sur différentes armes qu'on peut utiliser dans ce combat. Alors ce blog va changer d'orientation : je vais essayer de partager ce que j'ai appris dans les prochains articles.

Pourquoi m'accorder du crédit alors que je n'ai pas réussi à sauver mon fils ?

La forme de cancer dont il souffrait était l'une des plus redoutables : le glioblastome. En réchapper est exceptionnel. Le temps de survie moyen est de 18 mois et Yann est resté parmi nous 27 mois après la découverte de sa tumeur. Il était en pleine forme bien que fatigué jusqu'à 3 semaines avant la fin.

Mais Yann était un ado, réfractaire à toutes les solutions que je lui proposais. Ce n'était plus un enfant pour m'obéir aveuglément, pas encore un adulte pour prendre sa vie en main.

Alors, même si je n'ai pas réussi à sauver mon fils, peut-être mes informations aideront-elles à en sauver d'autres.

 

Posté par Mabel Zazou à 12:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,