hippocrate

Je continue la publication de mes articles contre le cancer à un rythme effréné.
Nouvelle vie, nouvel appart, nouveau collège, nouveaux programmes ... Il n'y a que la procrastination que ne change pas.

DSCN8794

Lundi dernier, Yann aurait eu 15 ans. Comme dans la série Weeds, le jour de son anniversaire, j'ai  mangé un repas comme il les aimait : de la brioche industrielle trempée dans du lait, son alimentation de base, il aurait pu se nourrir exclusivement de ça. Il y avait aussi un donut de supermarché, une des rares "pâtisseries" qu'il mangeait. J'aurais pu ajouter un hamburger et j'aurais eu un petit échantillon des aliments à fuir.

Alors qu'est-ce qu'il faut manger ?

Si on écoutait tout le monde, on ne mangerait que des haricots verts bio fraichement cueillis dans le jardin d'à côté. Je ne suis ni médecin ni nutritionniste mais voici juste une synthèse de ce que j'ai lu ici et là sur les bases d'une alimentation saine, qui aiderait à rester en bonne santé et à nous protéger des maladies de civilisation, comme le cancer mais aussi les maladies cardio-vasculaires et neuro-dégénératives.
Une alimentation saine apporte les bons nutriments, permet de lutter contre l'oxydation et l'inflammation des cellules et ne fait pas grossir.
Les ennemis numéro 1 sont :
- le sucre ou plus précisément les aliments à index glycémique élevé
- les aliments industriels
- les polluants : pesticides, métaux lourds
- le mauvais ratio oméga 6/oméga 3

En clair, quels sont les aliments à privilégier et quels sont ceux qu'on doit éviter ?

Les fruits et les légumes bio doivent être les aliments de base. Bien sûr, les fruits sont  sucrés mais ils contiennent du fructose, qui est un bon sucre quand il n'est pas transformé. Ils doivent être consommés de préférence crus ou cuits par une cuisson douce.
La grande mode est au "juicing" : on voit partout des cocktails de fruits et légumes improbables, préparés avec un extracteur de jus hors de prix. Certes ils permettent d'avoir des nutriments directement assimilables. Mais pour ma part, je ne m'y suis pas encore mise. Je trouve que cela nous prive des fibres, qui ont un rôle essentiel : Non seulement elles facilitent le transit mais aussi elle peuvent bloquer l'assimilation de polluants très dangereux.

Parmi les légumes, les crucifères (choux-fleurs, brocolis, choux kale ...) sont particulièrement intéressants : ils auraient entre autres des propriétés anti-cancer.

Les légumineuses permettent un apport de protéines non négligeable : lentilles, haricots blancs, rouges ...

Et les céréales ? Le blé actuel, issu de nombreuses sélections, n'a plus aucune valeur nutritionnelle, son index glycémique est beaucoup trop élevé, sans parler du gluten. Les aliments à base de farine blanche de blé sont à proscrire. On peut le remplacer par du blé complet, du blé kamut, de l'épeautre, du sarrasin ...

Passons maintenant au monde animal.

DSCN8796

C'est là que le ratio omega 6/omega 3 intervient. Là encore, notre alimentation a beaucoup changé ces 50 dernières années et l'apport en oméga 6 (les mauvaises graisses) a considérablement augmenté, au détriment des oméga 3 (les bonnes graisses).
Pourquoi ? Essentiellement parce que la nourriture de nos animaux d'élevage a changé. Il y a 50 ans, nos vaches et moutons gambadaient gaiement dans les pâturages verdoyants en broutant de la bonne herbe. L'hiver, au chaud dans les étables, ils avaient droit à des graines de lin. Cette alimentation était riche en oméga 3 et pauvre en oméga 6. Maintenant, le bétail reste la plupart du temps dans des bâtiments, au régime maïs et soja : le ratio s'est inversé.
Et par conséquent le ratio s'est aussi inversé dans la composition de leur viande mais également dans celle des oeufs et du lait. Donc, si on veut manger ces produits, il faut vérifier l'alimentation des animaux dont ils sont issus.

On doit donc privilégier les omega 3, qu'on trouve dans des aliments tels que :
- Les poissons gras : maquereaux, sardines, harengs ... Le saumon serait intéressant s'il n'était pas aussi pollué.
- Les huiles végétales : de colza, de lin et dans une moindre mesure d'olive.
- Les fruits à coques : noix, noisettes, amandes, noix du Brésil ...

Et quels bons breuvages pour rincer tout ça ?

DSCN8811

Pas de sodas bien sûr, pas de boissons industrielles. Juste de l'eau, des infusions, du thé (de préférence vert), du vin rouge avec modération.

Voilà pour moi les bases d'une alimentation saine. A suivre, dans ... un certain temps, d'autres articles plus centrés sur l'alimentation anti-cancer.